Document sans nom

je regrette aujourd’hui...

Je m’appelle LIADE ARMAND je suis né le 30 décembre 1972. Apres mes études qui prirent fin en classe de Terminale A. je me trouve un petit boulot dans une usine de plastique. Ma volonté et mon travail ont fait de moi un ouvrier qui gagnait bien sa vie. Malheureusement tout ce que je gagnais était dilapidé dans les maquis. Je passais le plus claire de mon temps libre à boire. Je traînais ce vice de l’alcool depuis le lycée; ce qui a d’ailleurs énormément compté dans mon échec scolaire. J’étais pratiquement esclave de l’alcool. Quelque fois, au lieu d’aller au travail je préférais rester à boire jusqu’à ce que tout l’argent que j’avais Finisse. Je n’écoutais personne. Même pas ma famille qui en soufrait beaucoup car tout comme mon père elle fondait de nombreux espoirs en moi.Comme il fallait s’y attendre je fus renvoyé de mon travail. La boisson avait fait de moi un raté.J’etais devenu un problème pour Tout le monde.Cest ainsi que je me suis retrouvé à la rue. Pour survivre dans la rue il fallait faire de petites taches comme gardien de voiture, porteur de Course au marché…. Là encore tout ce que je gagnais était en grande partie depensé dans l’alcool .Ne gagnat plus beaucoup pour boire dela bierre, je donc me suis jété mains et pieds liés dans la consommation du koutoukou (alcool local). Cette boisson m’a fait maigrir à tel point que l’on croyait que j’étais malade. Je menais cette piteuse vie, quand un jour un ami qui connaissait bien REMAR CI m’en a parlé. Apres plu-sieurs jours d’hésitation j’y suis finalement allé pour en ressortir quelque semaines plus tard. C’est aujourd’hui que je comprend qu’à ce moment là je n’etais pas du tout prêt pour le Changement. La leçon qu’il faut tirer de ce départ c’est que lorsqu’un chrétien rétrograde sa situation devient plus grave que celle d’avant. Cette parole c’est réalise dans ma vie. De retour donc dans le monde la rue ; en plus de l’alcool qui ne me suffisait plus, je consommais le canabis. Et cela presque tout les jours. Quelque fois ma tante qui voulait faire de moi un bon chrétien venait à ma recherche pour me ramener sur la bonne voie. Dans la famille pratiquement elle était la seule qui priait et espérait toujours que Dieu pouvait faire quelque dans ma vie. Pour mettre fin à cette situation ; Dieu, m’a fait connaître la prison pour une fausse accusation. C’est là-bas que pendent 17jours j’ai compris que sans Dieu, ma vie n’était rien.Je demandai donc pardon a Dieu pour ma mauvaise vie et je promis à Dieu de le suivre une foie libéré de prison. A ma libération au lieu de chercher Dieu, comme un lâche, je retournai dans la rue. Cette fois encore ma situation ne changea pas. Puis un jour fatiguer de traîner mon lourd fardeau et grâce aux conseils de ma tante qui malgré tout espérait que je changerai, je décide de repartir à zéro. J’ai sincèrement demandé pardon à Dieu et je décidai de lui donner ma vie. Je me suis donc rendu au bureau de REMAR CI ou à ma grande surprise je fus reçu avec une telle chaleur humaine que seul Dieu pouvait en être l’auteur. A REMAR CI Dieu m’a changé ; il a fait de l’ivrogne que j’étais, son héritier. Au regard de cette bonté que Dieu a manifesté à mon égard j’ai décidé de le servir et cela pour . A vous mes freres qui n’avez pas encore reçu JESUS dans votre vie, je vous invite à prendre la decision qui sauve ; celle de suivre JESUS ; car ce qu’il a fait pour moi il peut le faire pour vous. QUE DIEU VOUS BENISSE

inforemar

Nos partenaires