Document sans nom

Vingt missionnaires chrétiens expulsés du Maroc

L\'expulsion de vingt missionnaires chrétiens du Maroc inquiète la communauté chrétienne. Le gouvernement marocain les accuse de prosélytisme, une pratique interdite au Maroc. Les missionnaires affirment de leur côté qu\'ils ont strictement respecté les lois marocaines en ouvrant un centre qui recueillait des enfants abandonnée. Une vingtaine de missionnaires évangéliques ont été expulsés du Maroc pour prosélytisme. La Constitution garantit la liberté de culte au Maroc, mais le prosélytisme est interdit. Les minorités juives et chrétiennes du Maroc sont officiellement autorisées à pratiquer leur foi sans restriction, à condition qu\'elles n\'encouragent pas les Marocains issus de la majorité musulmane à abandonner leur confession de naissance. Les missionnaires évangéliques de l\'orphelinat chrétien « Village of Hope » (ou \"Village de l\'Espérance\"), un centre qui accueillait 30 enfants, ont été sommés de mettre un terme à leurs activités et de quitter le pays. Le gouvernement marocain les accuse d\'avoir tenté de convertir au christianisme les enfants dont ils avaient la charge. Ces accusations fausses montrent que les autorités marocaines sont déterminées à restreindre les activités des chrétiens dans le pays. Le roi Mohammed VI bénéficie du soutien de 7. 000 oulémas qui saluent \"une décision historiques pertinente prise par les pouvoirs publics pour faire échec au projet sournois d\'un groupe de prosélytes chrétiens\". Les islamistes qualifient les efforts d\'évangélisation au Maroc , d\'où cette question posée à juste titre : \"Les chrétiens sont-ils indésirables au Maroc ?\"

Publié le 14/04/2010 à 11:11 par Aloys Evina


21me édition 2008 de l'école des disciples


Marche pour Christ à Yopougon


Marche Pour Christ à Jerusalem

Nos partenaires